Michel Saindon à la Rivière-St-Jean

Réclamations de Michel

   Par hasard, nous avons découvert à la BANQ (Bibliothêque et Archives nationales du Québec) des réclamations de Michel Saindon au garde-magasin de la Rivière St-Jean : tabac, planches, et un séjour de 12 personnes pendants 6 mois.
   
   Il y avait aussi des réclamationss de son fils Louis pour 2 voyages en canot et une journée.et demie de travail.

Pour avoir le détail de ces réclamations voir le 


(inscrire SAINDON dans le case nom).

Rappel historique

   Michel Saindon né à Bains-sur-Oust en Bretagne émigre en Acadie vers 1735. Il s'établit à la Rivière-St-Jean au Nouveau-Brunswick (région de Frédéricton) avec sa femme Marie-Yves Godin. 

   Les historiens Laurent et Robert A. Saindon croient qu'il administrait le domaine de feu son beau-père Gabriel Godin et qu'il était marchand.

   En 1764, il fuit vers Cacouna au Québec à cause de la guerre. C'est là qu'il deviendra notaire royal.


Le contexte

    Dans la colonie, il exitait des postes établis par l'état dans les principales agglomérations. Leur approvisonnement provenait d'Europe mais aussi de marchands locaux. Ces postes étaitent gérés par un garde-magasin et il y en avait un à la Rivière-St-Jean.

Quoi conclure ?

   Ces réclamations sont une preuve de plus du séjour de Michel à la Rivière St-Jean. 

   Confirment-elles que Michel était marchand comme le prétendent Laurent et Robert A. ? 

    Probablement