Site des Sindon

Bienvenue sur le site des Sindon

Les SINDON sont issus de la grande famille SAINDON dont l'ancêtre Michel Saindon, notaire royal est né en Bretagne et a émigré en Acadie à l'âge d'environ 20 ans. Lors du "Grand Dérangement" de 1755, Il a dû s'exiler au Québec plus précisément à Cacouna pour éviter d'être déporté. 

Un de ses descendants, Augustin Saindon a vécu durant 30 ans à Moose Creek en Ontario, province anglophone. À son retour au Québec, il signait SINDON et ses descendants ont gardé cet ortographe.

Une difficulté

Voici ce qu'un SINDON rapporte au sujet de son nom !

Mon nom de famille n'est jamais écrit correctement. J'éxagère ! Non. Pourtant après l'avoir prononcé, je l'épèle toujours. Mais déjà on a commencé à écrire "Sain".

  • "S-I-N-D-O-N", je répète en épelant de nouveau !
  • "Mais Sindon ça ne s'écrit pas comme ça", me dit-on souvent !
  • "Ça s'écrit avec un 'a' " !
  • "Êtes-vous sûr que vous ne vous trompez pas" ?

-"J'ai dit, S-I-N-D-O-N".

  • "Ah bien, c'est curieux, j'ai déjà connu un Saindon mais c'est la première fois que je le vois écrit comme ça", en faisant une rature sur le "a" ce qui finit pas faire Saindon. Je pourrais vous montrer des tonnes de documents où il y a un "a" raturé !

De temps en temps, je me paye un luxe. Je ne l'épèle pas. C'est parfois plus efficace. On me demande :

  • "Ça s'écrit comment" ? Et ça recommence. Ou encore :
  • "Ça s'écrit comment " ? "St-Don" ou "Saint-Don" ?

Mon frère a trouvé une solution. Il ne prononce pas son nom de famille mais l'épèle. Ainsi pas de faute d'orthographe mais un interlocuteur étonné !

  • "Pourquoi épelez-vous votre nom ? Je sais comment écrire "Saindon" !

C'est ainsi que j'ai pensé expliquer sur ce site, l'origine de l'orthographe du nom de famille "Sindon".
D'abord pour vous éviter de me contester, mais oui, les " Sindon" sont des anciens "Saindon", vous avez tous raison.

Une dernière remarque. Je faisais récemment la connaissance d'un SAINDON qui s'écrit CINDON en France. Je lui demande s'il a des difficulés avec l'orthographe de son nom ? Il me dit "OUI", mais me fait part de sa solution : "je leur dit que c'est comme DINDON avec un "C" !

Quand les Sindon du Québec ont-ils changé leur nom ?

Si on consulte les actes de naissance anciens de la région de Rivière-du-Loup, plus pécisément Cacouna, St-Arsène et L'Isle-Verte d'où viennent les "Saindon", maintes fois on retrouve l'orthographe SINDON et parfois même ST-DON. À l'époque les curés écrivaient parfois au "son" qu'ils avaient entendu et le paroissien ne vérifiait pas ou encore ne savait pas lire.

Quand les "Sindon" du Québec ont-ils changé leur nom ?

Le changement s'est fait probablement à la fin du 19e siècle vers 1890 donc il y a plus de cent ans, mais c'est une histoire qui comporte des incertitudes.
La première signature "Sindon" vient de mon arrière grand père, Augustin Saindon, né "Saindon" en 1855 à Cacouna. Il signe "Sindon" au mariage de son fils Alcide, mon grand père, à Valleyfield en 1906. Cependant sa fille Délia, avait signé "Sindon" à son mariage également à Valleyfield en 1904, donc deux ans plus tôt, mais la signature d'Augustin n'y était pas.

Mais tout commence à Moose Creek, Ontario.

  • Marié à Délia Rousse à St-Laurent en 1877 sous le nom de "Saindon", on retrouve Augustin à Moose Creek au nord de Cornwall en 1883. Au baptême d'un de ses neveux Rousse où il est parrain. Il est identifié par le nom "Sindon" mais ne signe pas.
  • En 1888 et en 1890, ses enfants, Délia et Alcide, sont inscrits au nom de "Sindon" à leur première communion toujours à Moose Creek.
  • Parrain à nouveau en 1890 mais d'une nièce Rousse cette fois, il est encore identifé comme "Sindon" mais il n'y a pas de signature.
  • En 1993, à la première communion de son fils Wilfrid et à la confimation d'Alcide, ils sont inscrits sous le nom de "Sindon".
  • Lors des recensements de 1891 en Ontario, il est inscrit sous le nom "St-Don" et lors de celui de 1911 au Québec, sous le nom "Saindon".

C'est à s'y perdre mais c'est aussi à croire que le problème que j'éprouve avec l'orthographe de mon nom de famille, il l'avait lui aussi, n'est-ce pas !

En conclusion

Mon oncle disait,

  • "dans le temps, pour avoir du travail en Ontario, il ne fallait pas que ton nom 'sonne' trop français" ?

Peut-être !

  • Pour ma part, je crois, suite à des voyages en pays anglophone, que le nom "Saindon" prononcé avec un accent anglais fais facilement, "Sindonne" qui devient "Sindon" en français. Il ne faut pas être trop parano quand même !

C'est probablement suite au séjour en Ontario de mon arrière grand-père Augustin, que le nom est passé de "Saindon" à "Sindon" il y a plus de cent ans parce que c'était plus pratique. S'appeler "Sindon" en Ontario, pas de problème, mais au Québec !
Cependant, il me faut être plus tolérant car il n'y a que trois "Sindon" dans l'annuaire téléphonique du Québec, moi, mon frère et mon fils. Un jour, il y aura mon petit fils, fils de mon fils et mes petits fils, fils de mes filles qui trouvant que le nom risquait de disparaître font précéder leur nom de famille de "Sindon" pour encourager leur grand père !

Pour me consoler, j'ai consulté les annuaires téléphoniques des États-Unis. Il y a beaucoup de "Sindon". S'agit-il de " Saindon" devenus " Sindon" ? C'est à voir.

Voilà pour les "Sindon" mais attendez que je vous parle du nom de famille de ma mère, RHO au lieu de RHEAULT ? (voir le menu).

C'est à suivre...