Éditorial octobre 2015

Saindon par association...

Lea Vachon
par Lea Vachon, vice-président

Au sein de toute grande famille il y a la majorité qui est liée par le sang et les autres, ceux qui sont liés par alliance, c’est-à-dire les conjoints et conjointes.

Dans le cas de ces derniers, même s’ils sont fiers de leur propre patronyme, ils peuvent partager un grand sens d’appartenance et d’engagement envers l’association que rejoint leurs époux(ses).

Dans le cadre de notre organisation, ces gens lisent avec intérêt le bulletin, assistent aux Retrouvailles, côtoient d’autres membres et aident leurs conjoints(es) dans les activités de l’Association mais ils ne sont pas membres officiels mais plutôt «Saindon par association». Cette situation est normale et existe dans toutes organisations.

Mais dans le but de profiter du talent offert dans ce groupe, d’augmenter nos abonnements, de permettre aux gens de garder le contact avec l’Association après le décès de leurs conjoints(es) et de maximiser le pool de ressources disponibles pour nos CA, lors de la dernière réunion annuelle les membres ont approuvé une modification de nos règlements pour permettre aux conjoints(es) qui le désirent de devenir des membres à part entière. La modification se lit comme suit :

  • Attendu que pour être membre de l'Association il faut être un descendant en ligne directe, par alliance ou par adoption de Michel Saindon ;
  • Attendu que le(a) conjoint(e) d'un descendant n'est pas membre ;
  • Attendu que le(a) conjoint(e)s d'un descendant peut désirer être membre à part entière et parfois même après le décès de celui-ci ;
  • Attendu que cette personne pourrait s'ajouter aux membres pouvant agir comme administrateur de l'Association ;
  • Il est résolu de modifier le troisième alinéa de l'article 8 du Règlement de Régie interne de l'Association en ajoutant "ou être conjoint(e) d'un descendant".  Cet alinéa se lirait :
  • Être descendant en ligne directe, par alliance ou par adoption de Michel Saindon ou être conjoint(e) d'un descendant(e);

Cette modification n’engendre pas une exigence ni ne s’adresse à tous les conjoints(es) mais pour ceux et celles qui désirent :

  • Partager leur talent et expertise d’une façon plus active.
  • Contribuer plus directement à l’organisation.
  • Participer aux décisions.

Le choix revient à chaque individu mais l’option existe maintenant pour ces «Saindon par association» d’être de véritables collaborateurs dans l’Association. Si ceci reflète vos aspirations et votre volonté, pourquoi ne pas devenir membre !

À noter que le privilège actuel du conjoint(e) de bénéficier du même prix qu’un membre lors des activités ne change pas.